Compétition = rémunération

Notre association « Métiers Graphiques » lance une nouvelle initiative pour lutter contre le fléau désormais bien connu du travail gratuit, qui entre concours bidons et appels d’offre non-rémunérés n’en finit plus d’essorer les créatifs de tous bords.

On pensait que ça se calmerait avec le temps à force de marteler à chaque occasion argumentaires et démonstrations, mais l’épisode récent de la Fête du Cinéma nous rappelle tristement que le combat contre l’exploitation décomplexée des créatifs est encore loin d’être gagné.

Et s’il est vrai que les graphistes ont le droit de faire du bénévolat comme tout un chacun, rien ne saurait justifier qu’ils contribuent à apporter de la valeur à des projets commerciaux sans être justement rétribués.

C’est quoi « Compétiton = rémunération » ?

« Compétiton = rémunération » est donc un nouvel outil de lutte pour la défense et la valorisation de l’expertise des métiers créatifs : un logo simple et explicite renvoyant vers un argumentaire clés-en-main.

Il a deux objectifs principaux :

  • Fédérer les créatifs désireux d’afficher publiquement leur refus du travail gratuit en leur proposant un signe de ralliement commun.

  • Fournir un argumentaire pédagogique et synthétique expliquant en quoi le travail gratuit nuit à tout le monde (clients comme prestataires).

Le logo « Compétition = rémunération ».

Il ne s’agit ni d’un label d’excellence, ni d’une distribution de bons points, mais bien d’un nouvel outil de lutte contre la précarité, l’exploitation et la sous-qualité.

À qui ça s’adresse ?

Les premiers concernés sont naturellement les créatifs eux-mêmes : illustrateurs, auteurs, photographes, graphistes, designers, directeurs artistiques, concepteurs-rédacteurs, qu’ils soient salariés ou freelances, débutants ou installés… Ce logo est le leur.

Les studios, agences et éditeurs sont également invités à se réclamer de l’opération, puisqu’en tant qu’acteurs centraux du secteur de la création, ils sont directement touchés par le fléau des appels d’offre non-rémunérées.

Enfin, la cible finale de l’opération, ce sont les clients eux-mêmes : c’est en les sensibilisant à l’importance de rétribuer justement l’expertise mise au service de leurs projets qu’on changera durablement la donne. L’argumentaire rédigé sur la page « Compétition = rémunération » leur est directement adressé et il est destiné à être rabâché et partagé autant de fois que nécessaire.

Regardez comme c’est trop la classe dans un footer…

« Je ne veux pas afficher ce logo ! »

Malgré l’enthousiasme général qui a accompagné le lancement de l’opération (merci à tous au passage), certaines voix se sont manifestées pour indiquer qu’elles ne souhaitaient pas afficher le logo sur leurs outils de communication. Voyons pourquoi c’est un mauvais calcul.

« Je vais faire fuir mes clients ! »

Le plus pavlovien, c’est la peur panique d’effrayer ses clients en revendiquant son droit à être payé pour son travail. Dit comme ça ça semble un peu idiot, pourtant ce sont bien ces réactions-là qui ont été les plus nombreuses parmi les quelques remontrances parvenues à nos oreilles.

Si c’est votre cas, c’est que vos clients sont ceux que l’opération dénonce. Et là il n’y a pas trente-six solution : soit il va falloir faire de la pédagogie, soit il va falloir changer de clientèle… Il y a fort à parier que cela vous oblige à réviser votre positionnement commercial et à faire le tri dans les missions que vous acceptez. Rassurez-vous, tout travailleur indépendant est passé par là, et c’est finalement pour le mieux : croyez-le ou non, les clients indélicats ne sont pas une fatalité.

« Je n’en ai pas besoin ! »

Vous êtes déjà installé, plus personne ne vous propose de compétitions non-rémunérées parce que tout le monde sait que vous les refuserez : dans ce cas vous n’avez aucun intérêt direct à rappeler votre position sur le sujet. Peut-être, mais…

Ce serait oublier tous ceux qui ne sont pas dans votre cas, et qui attendent que des pointures du secteur s’engagent clairement pour les suivre sans courir le risque de partir seuls au front. Eh oui, vous n’en avez peut-être pas l’impression, mais du haut de vos quelques années d’expérience vous êtes déjà le mentor d’un autre… et à la différence de cet autre vous ne courez plus le risque de froisser vos clients en revendiquant ce qu’ils savent déjà. Pourquoi vous en priver ?

« Je ne vous aime pas et je boude ! »

« Métiers Graphiques », avec les grandes gueules de ses membres, ne s’est pas fait que des amis parmi ses confrères (parfois influents). N’hésitez pas à enterrer la hache de guerre (même temporairement) pour une bonne cause les copains, la pétition à Axelle Lemaire nous a prouvé qu’on en était capables… même si je sais que c’est dur.

« J’adore bosser gratos ! »

OK, là c’est imparable par contre. Bon courage…

En cuisine

Quelques mots sur les coulisses du projet pour finir… Quand je disais que le problème du travail gratuit n’était pas nouveau je ne mentais pas, et pour cause : la genèse de « Compétition = rémunération » remonte à il y a presque 10 ans aujourd’hui !

À l’origine de l’initiative se trouve Philippe Rondepierre, qui officiait alors sur le forum Café Salé (sous un pseudo barbare que je tairai ici) et avait lancé une première version de l’opération sous la forme d’un logo simple, assez proche de celui que vous découvrez aujourd’hui.

Les années passant le projet était tombé dans l’oubli, jusqu’à ce que « Métiers Graphiques » renaisse de ses cendres à l’occasion de la refonte du Kit de Survie en 2015 : je me suis alors rappelé l’existence de ce bon vieux « Compétition = rémunération » et ai recontacté Philippe pour savoir si ça l’intéressait de rafraîchir son concept pour l’afficher sous l’égide de l’association.

Son enthousiasme immédiat a hélas été bien mal récompensé par la lenteur catastrophique qui fut la mienne après cette première tentative de résurrection un peu improvisée… et il a fallu attendre ce début d’année 2017 pour que l’association prenne enfin le sujet à bras le corps.

Je n’aurai d’ailleurs finalement pas fait grand-chose : un grand merci à Olivier et Vincent qui ont tout porté à bouts de bras (graphiquement et techniquement). Et bien sûr à Philippe, qui est resté très mobilisé tout du long (et à qui ma boîte email doit ses emails les plus démesurés…).

EDIT : on me fait très intelligemment remarquer que j’ai réussi la prouesse de ne pas mettre un seul lien vers le projet dans toute ma prose… Je corrige donc : « Compétiton = rémunération », c’est par là.

Posté le 23 mars 2017

Arf, le champ est vide…

Tous les billets de blog

Commentaires (4)

  • Belle initiative, qui mérite d’être soutenue et encouragée.

    #1 par Sou_Néant

    29 Mar. 2017 à 09h03

  • Merci !

    #2 par STPo

    30 Mar. 2017 à 13h43

  • Soutien total à votre initiative. J’ai rejoins le mouvement !

    #3 par Olivier

    7 Avr. 2017 à 20h54

  • Merci aussi !

    #4 par STPo

    10 Avr. 2017 à 08h32

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Votre saisie est incorrecte. Vérifiez, corrigez et envoyez à nouveau, tel est votre lot.

Ouch, erreur du serveur. C’est assez rare, autant être honnête. Retentez, normalement ça ne devrait plus arriver…

Commentaire envoyé. Merci !

Haut de page