En 2015, nouveau bureau

Youpi, c’est l’heure du marronnier ! Voici comme chaque année le bilan récapitulatif de mon activité chez STPo Consulting (et ailleurs). Brace yourselves!

Je commence par mes vœux, comme le veut la tradition : cette année, j’ai eu plein d’emmerdes avec Mailchimp, qui m’a lamentablement planté mon premier envoi d’emailing. J’ai dû le renvoyer (en épurant ma liste de contacts), ce qui fait que certains l’ont reçu deux fois, encore pardon à eux. Ajoutez à cela que le premier envoi (le foiré) a eu lieu quelques minutes à peine avant l’abominable boucherie chez Charlie Hebdo et vous comprendrez que j’aie commencé à avoir quelques craintes sur ce que nous réservait 2015.

Bref. Voici donc cette merveilleuse carte :

Seule et unique peinture numérique de l’année 2014. Version haute définition sans les textes ici pour les curieux.

Activité professionnelle

2014 a été mouvementée à plusieurs titres. Il s’est passé pas mal de choses dans ma vie personnelle (je vous garde les détails pour plus bas), et celles-ci ont eu un impact certain sur ma vie professionnelle.

  • J’ai un nouveau bureau. Un vrai, hors de ma maison, que je paie et partage avec des boîtes de motion design et d’autres indépendants. C’est un pas assez énorme pour moi, qui étais jusqu’ici ravi de ma condition d’ermite professionnel tapi dans sa grotte. J’ai d’ailleurs nourri une certaine appréhension à l’arrivée de ce changement, mais ça a finalement été une bonne chose et le bilan au bout de 5 mois est positif :

    • Ça me permet une coupure désormais nette entre taf et vie personnelle (accentuée par le fait que je n’ai plus d’ordinateur à la maison — mais pour combien de temps ?).
    • Ça me donne un sas de décompression entre la maison et le travail (20 minutes de marche).
    • Ça m’aide à contenir mes horaires.
    • Ça me fait parler à d’autres humains à la pause déjeuner.
  • Du coup j’ai un nouveau numéro de téléphone. Chers clients, mettez à jour vos tablettes !

  • Question sous, j’ai fait un bon chiffre en 2014 : 81.1k€ contre 73.9k€ en 2013, soit une augmentation de 11 %. Je ne m’y attendais pas car l’année était plutôt mal partie, notamment avec un mois de février complètement vide. J’ai rattrapé le coup sur la seconde partie de l’année grâce à un client qui m’a sollicité pour de gros projets à partir de l’été, et a contribué à combler le déficit virtuellement accumulé. Je lis sur ce toujours intéressant fil de Kob-One que l’année 2014 a été mauvaise pour beaucoup d’indépendants (et même catastrophique pour certains), j’ai donc l’impression de m’en sortir à bon compte.

  • En revanche, acculé que j’étais, j’ai accepté un peu tout ce qui venait pendant mon « trou » de février, ce qui n’est jamais bon. Conséquence directe : calendriers fluctuants aidant, j’ai dû honorer plusieurs missions de front sur les mois suivants, et ça a été très pénible. Je me suis retrouvé à faire des journées de 10h pendant plusieurs semaines d’affilée alors que j’avais toujours été vigilant sur la charge de mes journées jusqu’à lors. J’en ai chié, et je pense avoir frôlé le burn-out… une bonne raison pour réduire la voilure en 2015 et me laisser du temps pour respirer, quitte à baisser mon bénéfice annuel.

  • Ces choses désagréables étant dites, je tire beaucoup de positif de mon année 2014 d’un point de vue professionnel. Par exemple :

    • J’ai bossé sur davantage de missions longues (un mois et plus), et s’il est vrai que la lassitude peut parfois s’installer, j’y ai apprécié le confort de prendre le temps de bien (mieux) faire et le plaisir de m’attarder davantage sur les détails.

    • J’ai également travaillé en régie sur plusieurs projets, et ce mode de fonctionnement transparent (des deux côtés) me plaît de plus en plus.

    • J’ai pu retravailler pour plusieurs clients réguliers avec qui la confiance et le respect sont réciproques (et qui ont de surcroît des projets intéressants) : y a pas à dire, c’est agréable !

  • D’un point de vue purement métier, je m’interroge toujours sur la place du développeur front-end dans la chaîne de production et sur la variété de profils que recouvre désormais ce terme passe-partout. J’ai un article argumenté sur le sujet dans mes cartons, j’ai hésité à le publier jusqu’à présent, peut-être le ferai-je ces prochains jours.

  • De façon plus générale, les métiers du web continuent leur mutation, et 2014 aura probablement été l’année de la mort définitive de Flash sur notre média. Je vois autour de moi pas mal de reconversions d’anciens flasheurs, que ce soit vers le front-end (et l’enfer de l’interopérabilité, bienvenue chez nous) ou le motion design. Tant pis, tant mieux, restons vigilants et gardons du recul sur notre fragile écosystème.

  • Je m’interroge par ailleurs sur la démission de plus en plus alarmante des développeurs, designers et autres geeks sur les sujets de l’open source et du web non-marchand en général (et je ne parle pas des non-geeks, dont la cause semble définitivement perdue). Google et Apple à tous les étages, et tout le monde a l’air de s’en foutre, voire de le revendiquer… J’ai grandi dans un web où la fondation Mozilla montrait une voie nouvelle, et la tournure que prennent les choses ces dernières années me fait énormément de peine.

  • Ce triste constat est noirci encore davantage par les dernières dérives gouvernementales autour du net, où répression, incompréhension, cynisme et bêtise semblent tenter de se voler la vedette. Grosse déprime…

Activité personnelle

Or donc, dans le désordre (ou pas) :

  • Ceci. En conséquence : pas mal de réaménagements à tous les étages, comme le nouveau bureau dont je parlais plus haut, un temps libre qui s’évapore et un sourire imbécile scotché sur mon visage depuis octobre…

  • J’ai tout de même trouvé le temps pour continuer tout au long de l’année l’aventure « Demain J’arrête », dont vous pourrez lire les derniers rebondissements à jour ici. Je considère désormais le projet comme appartenant au passé, je suis content de l’avoir mené à terme même si ce fut épuisant et chronophage. Je laisse les derniers exemplaires en vente sur le site, mais je ne ferai plus de mise à jour.

  • J’ai (modestement) repris une activité associative bénévole loin du web, avec mes copains de Tr13ze qui organisent des soirées électro à Paris. J’espère trouver un peu de temps pour continuer à bosser sur leur com. Ça fait du bien de s’éloigner un peu du microcosme du web parfois…

  • Pour la première fois depuis 15 ans, je n’ai plus de groupe de musique. Ça me rend triste mais je ne vais pas rempiler tout de suite, principalement, là encore, par manque de temps.

La suite

  • En 2015, je serai toujours freelance et toujours super. Si vous lisez ceci c’est qu’on partage a priori suffisamment de choses pour faire des beaux enfants ensemble : parlez-moi de vos projets !

  • J’ai mis de côté mon ambition de donner des cours pour le moment : pas le temps de réfléchir à tout ça pour l’heure. J’y reviendrai, j’espère.

  • J’ai commencé un nouveau projet BD dans mon coin, qui n’a rien à voir avec « Demain J’arrête ». Pour l’instant c’est toujours en jachère, mais ça avance à son petit rythme. J’en reparlerai en temps utile…

  • J’ai aussi commencé un nouveau projet musical, mais tout seul cette fois (ou presque). Sans gens, j’ose espérer éviter d’avoir à jongler avec égos, incompatibilités calendaires et divergences musicales (sauf à faire une scission avec moi-même, ce qui peut arriver). On verra si ça me mène quelque part, pour l’instant je rigole bien avec Reaper et ça déjà pas si mal.

Et voilà pour ce millésime, je crois que c’est tout.

À l’année prochaine !

Posté le 26 janvier 2015

Arf, le champ est vide…

Tous les billets de blog

Commentaires (5)

  • Félicitations en retard, bon courage pour 2015 et tu passes prendre un café quand tu veux.

    #1 par Nicolas D

    26 Jan. 2015 à 11h38

  • Humble follower de ton travail sur café salé / twitter, je te souhaite aussi la bonne année ! Et merci pour ce retour d’expérience de l’année 2014 ! Bon courage sur 2015 !

    #2 par S. L.

    26 Jan. 2015 à 11h46

  • @Nicolas : Merci, dès que j’ai une minute entre deux couches je débarque =þ

    @S.L. : Merci à toi !

    #3 par STPo

    27 Jan. 2015 à 10h50

  • Après avoir échangé 2/3 mails à propos de ta BD, juste un petit message de félicitations pour Alice, 4 mois jour pour jour pour la naissance de ma fille, et une bonne année 2015 également 🙂

    #4 par Yoann

    12 Fév. 2015 à 13h10

  • Merci !

    #5 par STPo

    12 Fév. 2015 à 13h57

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Votre saisie est incorrecte. Vérifiez, corrigez et envoyez à nouveau, tel est votre lot.

Ouch, erreur du serveur. C’est assez rare, autant être honnête. Retentez, normalement ça ne devrait plus arriver…

Commentaire envoyé. Merci !

Haut de page