Webagencyfail : compte à 85k abonnés à donner, faire offre

Aujourd’hui je vais parler d’un projet que j’ai lancé dans l’anonymat le plus complet il y a 10 ans tout rond : le compte Twitter WebagencyFail. Et si j’en parle c’est parce que je ne sais plus trop quoi en faire.

Edit du 15 octobre 2019 : finalement, j’arrête et je coupe tout.

WebagencyFail, c’est quoi ?

En 2009, j’étais employé dans la branche web d’une grosse agence de communication parisienne et je voyais défiler chaque jour des dizaines de demandes farfelues, qu’elles viennent de collègues ou de clients (ou de moi-même). J’avais découvert Twitter quelques mois plus tôt, et je me suis dit que ce serait rigolo de publier ces demandes sur un compte ouvert à participation : WebagencyFail était né.

Nous avons alimenté ce compte avec des collègues pendant quelques semaines, puis progressivement j’ai pris les rênes tout seul, et au bout de quelques années je me suis retrouvé à la tête d’un machin improbable suivi par 85000 personnes. C’est loin des scores des youtubers à jump cut d’aujourd’hui mais dans le monde exigu du web francophone je pense qu’on peut parler d’un petit phénomène, et si vous lisez ces lignes je doute que votre timeline ait échappé à l’apparition d’un webagencyfail un jour ou l’autre.

Le compte Twitter de WebagencyFail en 2019.

Depuis j’ai créé avec mon amie Karen un site web dédié pour rapatrier les tweets à un endroit où ça n’appartiendrait plus à une multinationale américaine, et il y a même eu fut un temps une page Facebook (administrée par la même Karen, mais qui n’a pas été entretenue et a été rapidement caduque).

Je ne m’amuse plus

Aujourd’hui (et à vrai dire depuis plusieurs années maintenant), WebagencyFail ne m’amuse plus autant qu’avant. L’impression d’avoir fait le tour du sujet, la lassitude de voir le contenu plagié voire pillé sans vergogne par tout ce que le web a produit de pire, le temps qui manque, l’envie qui se déplace vers d’autres centres d’intérêt.

Alors que faire ? Plusieurs fois j’ai envisagé (et j’envisage toujours) laisser mourir le projet de sa belle mort, parce que c’est bien aussi les projets qui meurent. Mais j’ai remis ça a plus tard, renouvelant l’hébergement et laissant végéter le compte au fil des ans. Quelque part je me disais probablement que c’était dommage de laisser disparaître de cette énorme communauté, d’autant plus qu’elle a été acquise de façon 100 % organique (zéro pub, anonymat total, bouche-à-oreille tout du long) et qu’elle est donc à ce titre parfaitement ciblée et extrêmement « qualifiée » comme disent les marketeux.

Passer la main

Du coup je lance ici une petite bouteille à la mer : pour faire court je propose de filer les clés du projet (compte Twitter, site web et adresse email) à qui veut le reprendre. Voici globalement ce que ça implique :

  • Il faut connaître un minimum le web et ses différents métiers et savoir prendre de la hauteur par rapport à son propre domaine d’expertise, de façon à jauger intelligemment la pertinence de tel ou tel fail. Savoir administrer un WordPress également, pour entretenir le site web. Et savoir utiliser Twitter bien sûr.

  • Ensuite il faut pouvoir y consacrer un peu de temps (et payer l’hébergeur, une quarantaine d’euros par an).

  • Les contributions étant ouvertes (par email notamment), on peut recevoir tout et n’importe quoi, et parfois des choses très mal écrites ou mal tournées (alors que le fond est drôle). Ça demande donc quelques notions de rédaction pour réécrire certaines propositions (le moins possible, mais tout de même).

  • Vous recevrez d’ailleurs énormément de contributions déjà publiées sous une forme ou une autre (la blague sur le lorem ipsum en prod par exemple…). Éviter les doublons c’est toujours bien, mais bon on n’est pas des machines et moi-même je me fais parfois prendre alors que j’ai publié quasiment l’intégralité des tweets du compte.

  • Je suis extrêmement attentif à la micro-typographie dans ce que je tweete, ce serait bien d’essayer de respecter cette névrose tant que faire se peut (vous soignerez mon ulcère).

  • Pour finir je tiens énormément à l’aspect non-commercial du projet, ce qui veut dire : pas de pub (nulle part !), pas de posts sponsorisés, pas de sponsors tout court, pas d’affiliation, pas de monétisation, pas de partenariats, pas de magouilles, pas de merde. WebagencyFail se veut résistant au web capitaliste, si vous voulez faire de l’argent avec vous n’êtes vraiment pas au bon endroit. Plus que tout le reste, c’est LE point sur lequel je serai absolument intraitable.

Voilà, maintenant que j’ai bien refroidi tout le monde, voici quelques leviers de progression que j’entrevois (liste absolument non-exhaustive) :

  • Aborder des thématiques / métiers peu traités par moi (je suis designer / front-end, ce qui teinte fatalement les posts). Tout en essayant de rester œcuménique quand-même…

  • Peut-être réfléchir à garnir chaque tweet d’une image mettant joliment en page le fail pour rendre sa lecture plus agréable ?

  • Envisager de ressusciter la page Facebook du compte, voire d’ouvrir des comptes sur d’autres réseaux sociaux ? L’important étant de garder la centralisation sur le site web, seule base technique réellement solide et timeproof.

  • Liste non-exhaustive donc. À vous !

Pouce bleu si tu aimes

Voilà en gros. Je ne l’ai pas dit mais s’occuper de ce compte est évidemment un passe-temps très rigolo, qui m’a amusé des années durant. Il vous fera découvrir des horreurs insoupçonnées, et aussi grandir dans votre métier en développant une certaine forme d’humilité. J’aimerais bien que son nouveau papa ou sa nouvelle maman prenne autant de plaisir que moi à élever cet enfant capricieux.

Si ça vous intéresse, vous pouvez me contacter.

Et si ça n’intéresse personne… eh bien ce ne sera pas très grave, le projet rejoindra le cimetière du web et sera oublié dans quelques années. Le cycle de la vie.

Les liens

Update une semaine plus tard

J’ai reçu une grosse quinzaine de candidatures à la reprise de Webagencyfail, qui allaient du petit mot expéditif au long argumentaire structuré. Celles-ci avaient en commun une sincérité évidente et un attachement non-feint à ce cher vieux compte… mais elles m’ont paradoxalement conforté dans la conviction que je ne voulais finalement pas de repreneur.

Non pas que ces candidatures aient été mauvaises (j’ai même souvent été amusé voire ému), mais je sais que je ne serai jamais tranquille de voir mon bébé échapper à mon contrôle et je n’ai pas envie de jouer au flic. De plus j’ai moi-même suffisamment clamé qu’une communauté n’était pas une marchandise pour refourguer la « mienne » à un tiers, si bien intentionné soit-il. Et puis comme je le disais plus haut : les projets qui meurent de leur belle mort, des fois c’est bien.

Bref. Je vais faire un back-up de tout ça chez moi et cesser de renouveler le nom de domaine à partir de tout de suite (les gros chacals du web c’est votre moment : guettez, vous allez pouvoir le racheter et le revendre pour vous faire 14,79 € de plus value). Je vais également cesser d’alimenter le compte Twitter, dont vous pouvez vous désinscrire dès à présent (sauf si vous espérez me voir tweeter avec par erreur quand j’aurai trop picolé).

Allez, so long old friend!

Posté le 8 octobre 2019

Arf, le champ est vide…

Tous les billets de blog

Commentaires (15)

  • Merci pour toutes ces barres de rires. L’humour professionnel, c’est bon pour tenir le coup.

    (non, je ne le reprend pas, j’ai déjà un talk show à tenir)

    #1 par Da Scritch

    8 Oct. 2019 à 09h58

  • Juste un message pour te dire “merci” 🙂

    #2 par Aurelien Bardon

    8 Oct. 2019 à 11h40

  • Oui merci pour toutes ces années, j’aurai même cru qu’il était plus vieux ce compte 🙂

    #3 par Pierre Barthelemy-Ivanoff

    8 Oct. 2019 à 13h11

  • Lorem Ipsum dolores amet.

    Merci pour tout.

    #4 par Lorem

    8 Oct. 2019 à 14h06

  • Merci pour toutes ces années. Quand j’ai découvert la réalité du métier, savoir que c’était pareil ailleurs m’a permis – contre toute attente – de ne pas m’aigrir (ou alors si peu).

    #5 par Boris Schapira

    8 Oct. 2019 à 14h17

  • bonjour, ce serait possible de m’envoyer le wordpress en “rgB” dans un powerpoint ?

    #6 par lagentsucrey

    8 Oct. 2019 à 19h14

  • Deux mots simples : Bravo et Merci !

    Bravo pour le travail effectué durant tout ce temps et cette réelle approche de partage qui disparaît petit à petit d’internet … Je parle d’un vrai partage, et non, d’un douteux partage permettant surtout le relai de pubs… Merci pour les fou rires générés, ou simplement le petit sourire sur les lèvres, de nous avoir fait prendre avec légèreté notre travail.

    Bonne continuation à toi !

    #7 par Fred

    8 Oct. 2019 à 19h46

  • Merci pour toutes ces années

    #8 par Max

    8 Oct. 2019 à 20h41

  • Merci pour le temps passé à nous faire rire !

    #9 par Marie comet

    8 Oct. 2019 à 21h14

  • Tiens, c’est marrant d’apprendre que c’est toi qui était derrière ce projet depuis tout ce temps sans en avoir connaissance. Beau projet en tout cas ! Bravo et bonne continuation !!

    #10 par Michel

    8 Oct. 2019 à 22h48

  • Merci pour toutes ces barres de rire, et autant de facepalm devant l’idiotie ou l’innocence des messages postés.. Navré que cela s’arrête, mais j’ai l’espoir qu’une personne de ta trempe saura et voudra reprendre ce projet et le faire perdurer et pourquoi pas évoluer. Bravo et amuses-toi bien dans tes nouveaux centres d’intérets 😉

    #11 par Alexandre Loones

    8 Oct. 2019 à 23h46

  • Merci pour le rire durant 10 ans. C’est dommage et c’est avec un petit pincement au cœur que je prends connaissance de ce post, mais l’idée derrière un site comme ça, c’est aussi que son auteur s’amuse de l’autre côté de la page web.

    Bref, je te souhaite une bonne continuation 🙂

    #12 par le hollandais volant

    13 Oct. 2019 à 20h08

  • Merci beaucoup pour ces années, et bonne continuation (comme on dit chez nous) !

    #13 par Nicole

    15 Oct. 2019 à 22h01

  • Merci Christophe pour ces bons moments ! J’ai rédigé un billet pour t’exhorter à ne pas lâcher le nom de domaine de ce projet, car là tu ne pourrais plus rien faire : http://jerryleecooper.com/post/webagencyfail

    #14 par Jerry

    22 Oct. 2019 à 14h37

  • @tous : Merci pour ces bien chaleureux messages !

    @Jerry : Je sais bien qu’en lâchant le NDD je ne pourrai plus rien faire… mais très honnêtement ça m’est égal : je ne souhaite justement plus rien faire. Que quelqu’un le reprenne pour continuer officieusement WebagencyFail ou pour vendre des jambons à l’os ça le regarde (lui et sa dignité). Je ne vais pas continuer à m’encombrer d’un nom de domaine pour ça, j’ai d’autres chats à fouetter !

    #15 par STPo

    22 Oct. 2019 à 15h47

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Votre saisie est incorrecte. Vérifiez, corrigez et envoyez à nouveau, tel est votre lot.

Ouch, erreur du serveur. C’est assez rare, autant être honnête. Retentez, normalement ça ne devrait plus arriver…

Commentaire envoyé. Merci !

Haut de page