2018, fournie avec sa morning routine.

J’hésite de plus en plus à faire ce bilan annuel, qui tend à devenir l’unique prétexte à l’existence de ce blog. Blog par ailleurs incorporé dans un site vieillissant qui ne me donne pas super envie d’écrire des choses dedans. Ceci expliquant peut-être (en partie) cela.

Bref. Comme chaque année, allons-y pour quelques considérations pécuniaires et philosophiques dans un billet contenant des phrases trop longues et plein de parenthèses.

Ma peinture-carte-de-vœux annuelle. J’ai hésité à rajouter de la neige. Version haute définition ici pour les curieux.

Activité professionnelle

  • Je boucle à nouveau une bonne année, avec un chiffre d’affaire de 95 k€ en 2017. C’est un très bon chiffre et j’en suis pleinement satisfait. Pour autant (et sans surprise), cette année 2017 aura été moins faste que la précédente, qui était il est vrai totalement hors-normes avec ses 114,8 k€ de CA encaissé. 17,4 % de baisse donc, mais sans regrets ni inquiétude particulière : il s’agit de mon deuxième meilleur score de tous les temps, pas franchement de quoi paniquer et tout plaquer pour investir dans le bitcoin.

  • La principale raison de cette baisse, c’est que j’ai facturé beaucoup moins de jours (170 contre 230 l’année précédente). Et c’est là encore une bonne chose, parce que si je me suis mis en freelance ce n’est pas pour bosser comme un dératé mais bien pour pouvoir dégager du temps pour mes projets personnels.

  • Pour pouvoir dégager du temps libre aussi, et avec l’entrée en maternelle de ma progéniture j’ai pu découvrir la récurrence des vacances scolaires à fréquence rapprochée, ce qui me force à prendre davantage de temps off. Une bonne chose là encore, qui couplée à mon rythme de grand-père (9h-18h tous les jours et zéro charrette cette année) me fait voir le monde du travail d’un œil plutôt paisible. C’est une chance, j’en ai bien conscience.

  • J’ai également pu travailler cette année avec des clients dont les projets me parlent particulièrement : dernièrement la société Atalan par exemple, qui en plus d’être composée de personnes charmantes porte des projets soutenant l’accessibilité numérique (un thème qui m’est cher). Ou encore Basta ! qui rejoint nombre de mes propres combats quant à l’indépendance de la presse et à une certaine idée de ce que devrait être le journalisme. J’ai également remis le couvert avec des clients réguliers pour lesquels j’ai toujours du plaisir à travailler, et fait le ménage auprès de certains autres qui étaient moins pros ou moins sympas (ou moins les deux).

  • Je ne vais pas vous resservir mon couplet sur l’avenir de l’intégrateur « à l’ancienne », je pense toujours qu’il a de beaux jours devant lui même s’il est vrai que cette année j’ai sans doute réalisé moins de projets 100 % front-end que les années précédentes. Je n’y vois aucun signe de conjoncture particulière, mais plutôt la conséquence du fait que j’ai eu davantage de projets sur lesquels mon travail a été 100 % axé design (merci à Nursit notamment, avec qui je collabore pour pas mal de clients directs désormais).

  • Un petit mot sur Linkedin ? Allez… Je suis retourné dernièrement (et un peu par hasard) sur cette plateforme aux mœurs étranges, dont le forçage de win-attitude et la proverbiale mythomanie sauce start-up nation nourrissent régulièrement les sarcasmes de mes semblables. J’ai accepté d’un coup sans les regarder toutes mes invitations en attente (une grosse centaine) et ai été enseveli de demandes de disponibilités de la part de chasseurs-de-tête donnant dans les « challenges à relever » et autres « serials entrepreneurs » fleurant bon 2005. Je pensais l’espèce éteinte, j’étais loin du compte. Bref, ça pêche toujours au chalut sans regarder les profils, c’est toujours impersonnel au possible et ça ne sert toujours à rien, mais c’est rigolo. N’y allez pas.

  • Un dernier mot sur mon site, tiens, puisqu’on m’a posé la question : oui, il est vieux (2012), non, il n’est pas Retina-compliant, oui c’est un peu la tehon sur ma famille, et oui je devrais le refaire. Mais non, je n’ai (toujours) pas prévu de refonte cette année, parce que j’ai d’autres priorités et qu’il ne me sert pas à grand-chose pour prospecter. En effet on me trouve généralement par le bouche-à-oreille et mon portfolio ne sert qu’à « confirmer » une première bonne impression acquise par d’autres biais. Ça ne veut pas dire non plus que je ne le referai pas cette année, sait-on jamais, on est dans un pays libre.

Activité personnelle et communautaire

Avec deux mois de temps libre cumulé en plus par rapport à l’année 2016, j’ai eu un peu de temps ces dernières semaines pour faire avancer des trucs et c’était super. Par exemple :

  • Je continue mes strips BD « Fermentations », toujours publiés dans le mensuel CQFD (qui a besoin d’aide au passage, par ici les sous). Le format très cadré est toujours une contrainte qui me plaît (elle m’oblige à une certaine rigueur et à rester laconique) mais elle trouve ses limites sur d’autres sujets ou ressors narratifs, ce qui me donne parallèlement des envies d’ailleurs. J’y travaille en arrière-boutique, on verra si ça aboutit à quelque chose.

  • En musique ça a pas mal avancé cette année : on a fait une résidence cet été avec mon groupe pour mettre en boîte une poignée de titres et j’ai passé quelques semaines au mix pour les produire… Tout est bouclé et prêt à sortir, ça devrait arriver incessamment (dès qu’on sera d’accord sur la pochette, ou que quelqu’un aura crié plus fort que les autres). On a aussi fait quelques dates dans des bars miteux auxquelles je n’ai convié personne, c’était rigolo et instructif (la guitare amplifiée terrorise les enfants de moins de trois ans, le saviez-vous ?). La suite bientôt.

  • Côté associatif il y a eu du neuf aussi, notamment en début d’année : avec Métiers Graphiques on a (enfin) sorti notre site « Compétition = rémunération » qui traite du fléau du travail gratuit dans les métiers de la création. Il a un peu tourné (moins qu’on aurait voulu mais c’est déjà ça) et donne une flèche de plus à l’arc des créatifs isolés dans la jungle du monde du travail. Dans la foulée on a mis un peu d’ordre dans l’administratif de l’association, on est en discussion avec d’autres structures qui nous ressemblent, on va ouvrir les inscriptions, bref ça bouge. Enfin ça bougeait, parce qu’on s’est pas mal rendormis cette fin d’année… il faut que ça change !

  • J’ai également fini par boucler la refonte graphique des 24 Jours de Web avec Rémi et le nouveau design est sorti le mois dernier, accompagné d’une nouvelle illustration de header par bibi et même d’un article de ma main (carton plein cette année !). Article qui a d’ailleurs suscité pas mal de commentaires intéressants (et quelques trolls grotesques, c’est le jeu). Ça n’est pas complètement fini mais je suis plutôt content du résultat et j’espère que ça permettra au site de rebondir pour les années à venir.

La suite

Rendez-vous l’année prochaine ici-même si ce blog n’a pas disparu. Il est probable que cet article soit le seul de 2018 alors profitez-en…

Le premier qui commente ci-dessous gagne le prix Fossile Vivant 2018 remis par la Neutralité du Net en personne.

Posté le 24 janvier 2018

Arf, le champ est vide…

Tous les billets de blog

Commentaires (11)

  • Prem’s! Yeah beau bilan! Bravo à toi, je te sens épanoui dans tes divers projets. J’arrive pas à faire de même hélas… Mais j’y travaille 😉

    #1 par Nico

    24 Jan. 2018 à 10h18

  • Rah feuque, j’ai perdu :-p

    J’aime bien cette conclusion, à propos de Linkedin :

    « Bref, ça pêche toujours au chalut sans regarder les profils, c’est toujours impersonnel au possible et ça ne sert toujours à rien, mais c’est rigolo. N’y allez pas. »

    Enfin, je trouve génial « Fermentations », mon petit plaisir quand j’en vois un qui déboule dans mon agrégateur 🙂

    #2 par Franck Paul

    24 Jan. 2018 à 11h09

  • @Nico : héhé, faut faire moins d’enfants…

    @Franck : ah bah merci pour Fermentations, ça fait bien plaisir ça !

    #3 par STPo

    24 Jan. 2018 à 11h27

  • Preum’s!

    #4 par Xavier

    24 Jan. 2018 à 11h31

  • Merci pour ce compte rendu, c’est toujours instructif et intéressant !

    #5 par J2B

    24 Jan. 2018 à 12h00

  • Travail moins d’un jour sur deux, projets clients qui te correspondent, projets persos qui fleurissent, tout ça à l’air de bien t’épanouir. Content pour toi !

    #6 par Anthony

    24 Jan. 2018 à 14h08

  • @Anthony : Attention, je FACTURE moins d’un jour sur deux, ça ne veut pas dire que je ne travaille pas les autres jours… l’emploi du temps du freelance est aussi peuplé d’une foule de taches non-rémunérées mais qui n’en restent pas moins incontournables (administratif, compta, communication, etc.). À dire vrai avec mes 170 jours facturés je suis même plutôt dans la moyenne haute voire très haute (généralement pour un free qui marche on est plutôt entre 120 et 150 jours/an). Mes semaines sont donc bien remplies quand-même. Maintenant c’est vrai, je prends plus de vacances qu’avant…

    #7 par STPo

    24 Jan. 2018 à 14h21

  • Ah effectivement, j’avais mal lu. Reste que je suis content pour toi quand même 🙂

    #8 par Anthony

    24 Jan. 2018 à 14h44

  • Et ça reste très gentil de ta part 🙂

    #9 par STPo

    24 Jan. 2018 à 14h46

  • Félicitations pour cette année ! Je poste ce message juste pour dire que je trouve toujours ton site top, donc ne te met pas la pression pour le refaire 🙂

    #10 par tzi

    26 Jan. 2018 à 13h58

  • Ça veut dire que tu n’as pas d’écran Rétina ça… mais merci =)

    #11 par STPo

    26 Jan. 2018 à 15h48

Laisser un commentaire

*

*

*

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.

Votre saisie est incorrecte. Vérifiez, corrigez et envoyez à nouveau, tel est votre lot.

Ouch, erreur du serveur. C’est assez rare, autant être honnête. Retentez, normalement ça ne devrait plus arriver…

Commentaire envoyé. Merci !

Haut de page